En ti calin

A plus d'un titre, cette escapade martiniquaise a été rafraichissante et mémorable.
Exactement ce dont j'avais besoin.
<3

Martinique 2015

Chénalakon

ÉTAPE 1 : CITER LA PERSONNE QUI VOUS A ENCHAÎNÉE :

Tout ça, c'est la faute à Dame Sacripane qui a eu la "bonne idée" de transmettre le cadavre d'une "chaîne à la con" qu'on croyait enterré bien assez profond. Visiblement, non. Dois-je remercier aussi Dame Samantdi qui fait passer le corbillard jusque chez moi ? Assurément, non...

ÉTAPE 2 : RACONTER 11 PETITS (OU GRANDS) SECRETS SUR SOI :

  • Je n'aime pas les chiffres et nombres impairs et ce questionnaire avec le "11" en regorge. D'ailleurs, si vous regardez bien, tous les papiers de ce blog sont publiés avec des minutes paires. Coïncidence ? Je ne crois pas.
  • Je ne peux pas m'empêcher de faire le pitre. Heureusement que mon homme ne me suit ni ici, ni sur Twitter ou Instagram, il serait effondré (voire très en colère...). Par exemple, hier quand je suis arrivé à Orly, je lui ai envoyé un mot pour lui dire que "moi et mes nouvelles palmes étions bien arrivés à Paris". Il m'a répondu "Bien, tu pourras les essayer dans La Seine ou ta baignoire". J'ai préféré ne pas répondre...
  • Je suis assez vieux pour avoir acheté le premier album de Madonna en 33T !
  • J'ai une patience très limitée avec les gens qui sont dans le contrôle permanent de leur image et qui ne s'autorisent jamais la moindre auto-dérision. Ils m'ennuient terriblement. En fait, j'ai une patience très limitée en règle générale. Mais vraiment.
  • Il m'en est arrivé une bien belle dernièrement, que je n'ai pas osé raconter sur Twitter de peur que vous en fassiez encore vos choux gras adlibitum (cf. les kiwis, le dreamcatcher, etc...). L'auto-dérision oui, mais avec modération, bordel !
  • Quand je sors du métro, j'aime bien dire aux gens que je vois y rentrer en fraudant "Attention, il y a des contrôleurs en bas sur le quai". Souvent ils me remercient et ressortent. Et moi je ris intérieurement, très fort.
  • Je suis rancunier et j'ai une très bonne mémoire pour ce genre de choses. Tôt ou tard, mes comptes sont toujours réglés rubis sur l'ongle.
  • Je rajoute souvent une pincée de cannelle en poudre dans mon bol de Chocapic le matin.
  • J'ai su que j'étais définitivement homosexuel quand je me suis fait draguer par Valérie Mairesse dans les toilettes du Banana Café. J'ai eu très peur.
  • Parfois, quand je réponds "Oui", cela peut vouloir dire que je n'ai pas écouté ou pas compris ce qu'on m'a dit et que j'ai la flemme de faire répéter. Ça marche aussi avec les niaiseries auxquelles je ne sais pas toujours quoi répondre.
  • Là, tout suite, je vais me couper les ongles...

ÉTAPE 3 : RÉPONDRE AUX 11 QUESTIONS POSÉES PAR CELUI/CELLE QUI VOUS A DÉSIGNÉ(E) :

  • Est-ce que tu as mangé des dragées dernièrement et à quelle occasion ?
    Non. Pas récemment. Faut dire que je n'ai pu assister à aucun des mariages auxquels j'ai été invité l'année dernière. Je crois qu'on ne m'invitera plus.
  • Est-ce que tu mets des chaussettes en coton, en laine ou transparentes ?
    Parce que tu crois que je regarde la composition des chaussettes que j'achète ! Non, non, non, je les prends uniquement parce qu'elles sont jolies.
  • Quel est le dernier objet que tu as fabriqué de tes mains ?
    Le dernier... Heu... Un bavarois Framboise-Pomme. Ça compte la cuisine ?
  • Si tu devais quitter la France par obligation (coup d’état, persécutions…) dans quel pays irais-tu te réfugier ?
    Donc on exclut l'hypothèse de la résistance... Alors il me reste l'Espagne pour la proximité, sinon un îlot désert des Maldives.
  • Est-ce que tu twittes depuis ton téléphone portable ?
    Oui, à 99 %
  • Tu te déplaces plutôt en voiture ou en transport en commun, au quotidien ?
    En vélib' ou métro s'il pleut et que je suis à Paris. En vélo à NoFunLand.
  • Est-ce qu’il y a des jonquilles ou des narcisses chez toi au moment où tu lis ces lignes ?
    Au moment où je lis ces lignes, je suis à Paris. Il n'y a qu'un magnifique bonsaï.
  • Qu’est-ce qui se passe si on réveille le chat qui dort ?
    Le chien qui assiste à la scène se fend la poire.
  • Y-a-t-il un avantage à mettre des pyjamas sans pieds aux enfants de moins d’un an, selon toi ?
    Je suis contre les pyjamas. Jamais. À tous les âges. Faut pas leur donner de mauvaises habitudes.
  • Si je te dis « Léopoldine », que me réponds-tu ?
    Que probablement, demain, elle léopoldéjeunera avec Victor.
  • Quel tube des années 80 pourrais-tu me chantonner, là, tout de suite ?
    Mais tous ! ABSOLUMENT TOUS !

ÉTAPE 4 : DÉNONCER À SON TOUR 11 PERSONNES QUI DEVRONT REPRENDRE TOUTES LES ETAPES DE CETTE CHAÎNE :
Alors, je ne suis pas allé vérifier si vous aviez déjà été balancé. Alors si c'est déjà fait, libre à vous de sécher... ou pas... Sinon, t'es mignon, tu t'y colles... Y a pas d'raison...

ÉTAPE 5 : LEUR POSER 11 QUESTIONS PLUS OU MOINS FARFELUES AUXQUELLES ILS DEVRONT RÉPONDRE :

  • Comme le chantait Jil Caplan, "Si je cherchais quelque part, un doigt sur la mappemonde au hasard", pour toi, ce serait où et pour y faire quoi ?
  • Trouve-t-on la plage sous les pavés de bonnes intentions de l'Enfer ?
  • Combien de jockstraps dans ton placard ?
  • Quel arme choisir pour commettre le crime parfait ?
  • Tu aimerais qu'on se souvienne de toi pour quelle raison (trait de caractère ou action, etc...) ?
  • Que penser du résultat de ((68x5)-43) / (92-(4x20)+3) ?
  • La fable de La Fontaine qui pourrait répondre à un de tes défauts ?
  • Est-ce que tu as une petite frayeur, ne serait-ce que pendant une micro-seconde, de finir entre de mauvaises mains lorsque tu entends l'expression "Refiler la patate chaude" ?
  • Si vraiment il faut choisir... Longue ou épaisse ?
  • Tu as des T.O.C. ? Si oui lequel ? Si non, lequel redouterais-tu le plus avoir ?
  • Tu aurais le numéro de téléphone d'Adam Levine ? C'est pour un ami...

ETAPE 6 : INFORMER LES VICTIMES QU'ILS ONT ÉTÉ NOMMÉS...

#Check !

Les derniers mots...

Parce que ce début d'année est déprimant, je crois que j'ai besoin de rire un peu, et quoi de mieux que l'autodérision, tant qu'à faire autant commencer par soi...

À la faveur du rêve (cauchemar ?) de cette nuit, où un ex est venu me hanter, je vous livre donc le BestOf des 5 pires phrases de ruptures ou derniers mots que j'ai vécus...
 
Top 5/ "On s'appelle !"
Et bien sûr, je n'ai plus jamais entendu parler du garçon et il n'a jamais répondu à mes quelques coups de téléphone et divers messages... Un grand classique du courage dans le désamour...
 
Top 4/ "Ciel, ma femme !"
a-t-il dit en entendant la porte d'entrée s'ouvrir alors que nous étions nus dans sa chambre... Et moi connement, je pensais que c'est son copain qu'il appelait ainsi et qu'un mec allait débouler dans la pièce... Imaginez ma stupeur en voyant une belle blonde faire un scandale anthologique...
 
Top 3/ "Mais comment es-tu entré chez moi sans avoir la clé ?"
J'étais persuadé qu'il me trompait. J'avais décidé de débarquer chez lui un soir à l'improviste... Surpriiiiise ! J'ai frappé à la porte, personne. À être là, autant l'attendre et en profiter pour passer la soirée ensemble... Quand sa voisine de palier est rentrée chez elle, elle m'a trouvé assis dans les escaliers. Elle me connaissait, nous avait vu plusieurs fois ensemble. Naturellement, elle a proposé de me laisser entrer avec le double de chez lui qu'elle avait... Il m'aurait trouvé assis dans le canapé à bouquiner que ça n'aurait pas posé de problème... Le souci est que j'étais en train de fouiner dans les tiroirs quand il a fait son entrée et que le contenu de l'un d'eux était éparpillé sur le sol... Surpriiiiiise !
 
Top 2/ "Je suis que actif... Désolé..."
En fait j'ai jamais vraiment su s'il avait insisté sur ce point pour que je parte de moi-même... Ou pour me dire "on peut rester ensemble mais arrête d'essayer de me grimper". C'est con, après deux semaines, je lui aurais bien rendu la monnaie de sa pièce à celui-là... 
 
Top 1/ "En fait, je me suis rendu compte que ce n'est pas de toi dont je suis amoureux. Je suis juste amoureux d'être aimé... Ça pourrait être un autre..."
J'en ai tiré la Règle Numéro 46824 du Guide de Survie en Terre Amoureuse : Ne plus jamais sortir avec un bellâtre narcissique. 
(J'aimerais juste savoir ce qu'il est venu foutre dans mon rêve de cette nuit...)
 
 
Et voilà... 
Ouais, je me suis limité qu'à 5 phrases...
Et je vous ai épargné mes pires phrases personnelles. Une prochaine fois peut-être... 
 
Et toi ? Tu as eu quoi à subir comme phrases chocs de rupture ?
 

♥ from Instagram

Réactions en chaîne

  • jp : ah ben j'avais pas lu les commentaires... désolé TM :D
    Sur Chénalakon
  • orpheus : Samantdi : Tu sais bien que je ne sais te refuser quoi que c...
    Sur Chénalakon
  • Melle Isa : Fait .
    Je commence à manquer d'idées
    Sur Chénalakon
  • Tambour Major : Tu faich... mais ça fait plaisir de voir que les keupines pe...
    Sur Chénalakon
  • Melle Isa : en cours , publié demain matin je pense
    Sur Chénalakon
  • samantdi : Que tu es mignon d'avoir fait ça ! Tu es un Prince (3
    Sur Chénalakon
  • @Seb_Stng : Ca compte au téléphone : "Merci de m'avoir aidé à déménager ...
    Sur Les derniers mots...
  • isabelle : "Écoute je voulais quitter ma femme pour toi mais comme tu c...
    Sur Les derniers mots...
  • JM : Ah bin perso, on ne crève pas le plafond niveau excuses mais...
    Sur Les derniers mots...
  • mume : Bonanée 2015 que nous restions beaux, fringants, gourmands d...
    Sur Bonsaïnée 2015

OrpheusTees

CookBook

Livre de Recettes

Recueil

"Première fois"
Récits de la découverte
de l’autre quand l’autre
ressemble à soi
Première Fois

____

"C'est la lutte nuptiale !"
40 textes sur l'Ouverture
des Droits aux LGBT
C'est la lutte nuptiale !

Rapport SOS Homophobie

Rapport Annuel SOS Homophobie